Coup de cœur pour L’art de la simplicité

Hello à tous,

J’inaugure avec ce livre ma rubrique YogaBooks dans laquelle je vais partager mon avis sur mes lectures Yoga, bien-être, développement personnel, minimalisme, réduction des déchets…

Aujourd’hui j’ai envie vous parler d’une de mes lectures favorites of all times : L’art de la simplicité de Dominique Loreau.

Suprise par le contenu

L’auteur est une française qui vit au Japon depuis de nombreuses années et qui s’est imprégnée de la culture locale. Elle partage dans son ouvrage toutes ses recommandations pour faire le vide dans sa vie sur les plans matériel, physique et mental. Le japon y est mentionné très souvent mais si vous n’êtes pas particulièrement attiré par la culture nippone, ne partez pas en courant.

L’art de la simplicité est son tout premier ouvrage sorti en 2005.

Je dirais que ce livre est à la croisée d’un guide de coaching personnel, de prise de conscience et d’éveil. En achetant ce bouquin je m’attendais à trouver un recueil d’astuces pour moins dépenser, ordonner sa vie et se détacher des notions de possession et de propriété. C’était mon tout premier livre sur le minimalisme (même si je ne connaissais même pas l’existence de ce mot à l’époque) et le fait que la simplification passe également par le physique et le mental ne m’avait jamais paru évident. Le livre aborde très bien la question de la simplicité en abordant les considérations matérielles, hygiène de vie, santé et développement personnel. On y retrouve énormément de pistes d’exploration pour faire le ménage dans sa vie, sans pour autant que le livre deviennent directif et culpabilisant.

Par contre je n’ai pas aimé que le livre soit principalement adressé à des femmes. Elle y parle par exemple de sacs à main, maquillage, féminité et classe sans en donner le pendant masculin, ce qui lui donne un petit côté « dévoilez la véritable femme enfuie en vous ». Je dirais le seul point négatif que je lui trouve.

Le livre de ma prise de conscience

L’art de la simplicité fut un peu le livre de la révélation pour moi. Je l’ai découvert lors d’une de mes évasions en librairie. J’ai envie de dire que je l’ai acheté sans but particulier mais ce serait mentir à moitié car si j’ai décidé de l’acheter c’est qu’il me parlait déjà un peu.

Je l’ai lu 2 fois. Ma première fois était aux environs de mes 23 printemps. A l’époque je me m’intéressais pas particulièrement au problématiques environnementale, bio, minimalisme, réduction des déchets, simplification de sa vie… Pourquoi simplifier ! A 23 ans on a la vie devant soi ! … Je l’ai lu d’une traite comme si je venais de découvert le secret caché de l’univers ! Je n’ai pas tout assimilé ni compris comment appliquer tous ces conseils dans ma vie. Je les ai juste découvert mais cela m’avait déjà émerveillé.

J’ai terminé de la relire une 2ème fois il y a à peine quelques jours. Entre ces 2 périodes beaucoup de choses se sont passées dans ma vie et j’ai (du moins j’espère) beaucoup gagné en maturité. Pendant cette 2ème lecture je me suis beaucoup plus imprégnée de l’ouvrage. Je suis fière de pouvoir dire aujourd’hui que je pense appliquer dans ma vie de tous les jours beaucoup de ces recommandations et que cela me permet de penser que ma vie s’est beaucoup amélioré. Non que j’étais particulièrement malheureuse à 23 ans, mais maintenant je suis consciente.

Alors à lire ou pas ?

Je conseillerais ce livre à toute personne qui est à la recherche d’une vie plus simple (ha ha ha) mais sans changement drastique ni remise en question radicale de son mode de vide actuelle. Le livre peut paraître incomplet par rapport à d’autres ouvrages emblématiques de ces sujets (œuvres de Marie Kondo et Bea Johnson pour ne citer qu’elles) mais je pense qu’il constitue une très bonne première étape pour les personnes qui sont en train de prendre conscience et qui sont sujettes à des questionnements. Sans mauvaise paraphrase encore, le livre reste simple et abordable dans le sens où l’on ne part pas dans le mystique limite paranormal qui est trop souvent présent dans les ouvrages de bien-être.

Suite à la lecture de L’Art de la simplicité, je me suis lancée dans la lecture d’autres essais sur ce même thème et autre sujets relatifs dont je partagerai bien entendu les impressions ici même très bientôt. Par contre je n’ai pas encore lu d’autres essais de Dominique Loreau. L’auteur a publié entre temps d’autre livres sur les « Arts », L’art de l’essentiel, L’art des listes… et pour être honnête, j’ai peur d’être déçue de constater que les autres livres soient des produits dérivés de la source. Mais pour ne pas mourir con, je ne rejette pas l’idée. Alors si vous avez des avis à partager sur ce livre ou d’autres, n’hésitez pas !

Je mets 4/5 étoiles à ce livre car il m’a fait grandir et m’a beaucoup apportée.

Hello everyone,

I inaugurate with this book my section dedicated to Yoga Books in which I will share my opinion on my readings about Yoga, well-being, personal development, minimalism, waste reduction …

Today I want to talk about one of my favorite reads of all times: L’art of simplicity from Dominique Loreau. In English L’art de la Simplicité: How to Live More with Less

Surprise by the content

The author is a French woman who has lived in Japan for many years and who has been impregnated with the local culture. In her book she shares all her recommendations for a physical, mental and physical emptiness in her life. Japanese culture is mentioned very often but if you are not particularly attracted by the it, do not run away.
The art of simplicity is his very first work released in 2005.

I would say that this book is at the crossroads of a personal coaching guide, awareness and awakening. By buying this book I expected to find a collection of tricks to spend less, put your life in order and detach yourself from possession and ownership. It was my very first book on minimalism (even though I did not even know the existence of that word at the time) and the fact that simplification also passes through physical and mental aspects had never seemed obvious to me. The book approaches the question of simplicity very well by addressing material, hygiene, health and personal development considerations. You will find plenty of exploration tracks to clean up your life, without the book making your feel guilty or controlled.

On the other hand, I did not like that fact that the book is mainly addressed to women. She speaks for example of handbags, makeup, femininity and class without giving the masculine counterpart, like you were told to « unveil the true woman buried inside you ». This is the only negative part of the book for me.

My book of awareness

L’art de la Simplicité: How to Live More with Less was rather the book of revelation for me. I discovered it during one of my escapes in a bookshops. I want to say that I bought it for no particular purpose but it would be half of a lie because I bought because it spoke to me a little.

I read it twice. My first time was around my 23. At the time I was not particularly interested in environmental, organic, minimalism, waste reduction, simplification of life issues… My life needed no simplification! At 23 years old we have the life in front of us! … I read it in one go as if I had discovered the hidden secret of the universe! At that time I had not assimilated or understood how to apply all these tips in my life. I just discovered them but it had already amazed me.

I finished rereading it a second time just a few days ago. Between these two periods a lot of things have happened in my life and I have (at least I hope) got much matured. During this second reading I became much more imbued with the book. I am proud to be able to say today that I intend to apply many of these recommendations in my daily life and that this allows me to think that my life has improved a lot. Not that I was particularly unhappy at 23, but now I am conscious.

To read or not to read

I would recommend this book to anyone who is looking for a simpler life (ha ha ha) but without drastic change or radical rethinking of your current way of life. The book may seem incomplete compared to other emblematic book of these subjects (books of Marie Kondo and Bea for example) but I think it is a very good first step for the people who are in the process to become aware and that are subject to questioning. Without a further paraphrase, the book remains simple and as it is not mystical of paranormal like many other well-being books.

Following the reading of L’art de la Simplicité: How to Live More with Less, I read other essays on the same theme and other related subjects, of which I will of course share the impressions here very soon. On the other hand, I have not yet read other books of Dominique Loreau. The author has in the meantime published other books on « Arts » like The art of the essential, The art of lists (I don’t think there are translated in English)… and to be honest, I am afraid of being disappointed to find that the other books are products derived from the source. But I don’t want to die stupid so I do not reject the idea. So if you have opinions to share about this book or others, do not hesitate!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *